Archives mensuelles : juin 2015

« Pas un euro public pour le stade national » Ecolo-Groen dénoncent le non respect de cet engagement et considèrent qu’il s’agit là d’une rupture de confiance très grave.

Ecolo-Groen prend connaissance de l’accord intervenu entre la Ville de Bruxelles, le Sporting d’Anderlecht et la société Ghelamco-Bam pour la construction et l’exploitation du nouveau stade sur le parking C.

Marie Nagy cheffe de groupe Ecolo-Groen à la Ville de Bruxelles rappelle le contexte de ce choix : « le 12 septembre 2013 le premier échevin de la Ville de Bruxelles Alain Courtois, déclarait « Pas un euro public pour le nouveau stade national » nous exigeons le respect de la parole donnée ».

Il s’agit au départ pour la Ville de Bruxelles de participer à l’organisation de l’Euro 2020. Finalement Bruxelles est bien sélectionnée pour être une des 13 villes organisatrices, elle pourra accueillir 4 matchs lors de cette compétition, ce que les verts soutiennent.

Avec un soutien financier de 250 millions d’euros pour les infrastructures autour du stade, financé par la Région Bruxelloise, la construction d’un nouveau stade coûtera cher aux bruxellois (es). Arnaud Verstraete : « pour un stade qui était présenté comme ‘gratuit’ aux bruxellois, le coût s’élève déjà à 330 millions pour le contribuable bruxellois. Ce n’est pas sérieux »

« La Ville de Bruxelles annonce qu’elle interviendra pour 4 millions d’euros annuels pour la location d’espaces VIP. Est-là une priorité politique par ces temps » et est-il équitable que les bruxellois (es) doivent payer pour faciliter le networking des autorités ? S’interroge Marie Nagy. Cela revient à combien la place VIP ?

Rien n’est dit non plus sur les coûts pour la construction ou le réaménagement d’un nouveau stade d’athlétisme pour respecter l’engagement vis-à-vis de l’organisation du Mémorial Van Damme au delà de 2020.

« Le traitement de ce dossier se caractérise par le manque de transparence, l’amateurisme dans la négociation avec le secteur privé et l’empressement des responsables politiques de la majorité pour « sauver la face » ; cela nous mène dans une spirale de dépenses et de mégalomanie qu’il faut stopper pour revenir à l’intérêt général et au soutien au football d’une manière raisonnée » conclut Marie Nagy

Ecolo-Groen interpellera le Collège au Conseil Communal de ce lundi 22 juin.

Marie Nagy cheffe de groupe Ecolo-Groen 0475317107
Arnaud Verstraete député régional. 0486846237

 

Stade national: Anderlecht refroidi par une demande de loyer à 11 millions

Les négociations sont serrées entre le RSCA et le futur propriétaire du stade national.

On connaît la raison du froid qui s’est installé entre le consortium Ghelamco-BAM – promoteur désigné comme « partenaire privilégié » pour la construction du stade national de football de Bruxelles – et le club d’Anderlecht. Selon nos informations, le point d’achoppement du jour, qui paraît (sans doute provisoirement) insurmontable, est le montant du loyer annuel espéré par Ghelamco qui, pour rappel, deviendrait le propriétaire du stade, dont les Mauves seraient le locataire attitré. Ghelamco souhaiterait obtenir un loyer annuel de 11 millions d’euros de la part du RSCA, ce qui semblerait tout à fait démesuré pour son conseil d’administration. A titre de comparaison, une équipe comme les Girondins de Bordeaux paie 3,8 millions d’euros par an pour occuper le nouveau stade de la ville.

Les négociations sont, semble-t-il, difficiles, au point que la Ville a accordé aux partenaires un délai supplémentaire pour boucler un accord, eux qui devaient avoir conclu officiellement pour le 12 mai.

 

Anderlecht dit non au stade national !

Le club bruxellois a décidé de ne pas poursuivre avec le projet de stade du consortium BAM/Ghelamco.

Rebondissement dans le dossier du stade national. Nos confrères de Het Laatste Nieuws annoncent ce vendredi que le Sporting d’Anderlecht ne veut plus du projet de stade du consortium BAM/Ghelamco. Ce projet avait pourtant les faveurs du collège de la Ville de Bruxelles et du gouvernement bruxellois.

Anderlecht fait pourtant partie intégrante du projet puisque les Mauves doivent occuper le nouveau stade. L’entreprise qui a notamment construit de la stade de La Gantoise avait jusqu’au 12 mai pour faire une proposition en partenariat avec le RSCA. Mais BAM/Ghelamco et le Sporting ne sont jamais tombés d’accord. Le club anderlechtois a donc fait savoir qu’il se retirait mais a fait savoir qu’il était prêt à s’impliquer dans un autre projet du stade si une bonne alternative était proposée.

Lien vers l’article: http://www.lalibre.be/sports/football/anderlecht-dit-non-au-stade-national-557159e535709a87ac73ca4f